La Grenoisine

grenoisine-thierry-court

Le St Genix, la Pogne de Romans, la Gâche Vendéenne, le Panettone… Les spécialités régionales autour de la brioche sont nombreuses ! Quoi de plus généreux qu’une belle brioche à partager en famille ! Voilà le point qui m’a poussé à créer une recette de brioche aux saveurs locales.

Par ailleurs, grand fan de la célèbre Praluline (Maison Pralus à Roanne) je m’attaque donc à cette création en prévision des 10 ans de l’entreprise (fin 2012). Premières certitudes : mettre dans cette recette des noix (de Grenoble bien entendu), du miel (de châtaignier de préférence) et beaucoup de générosité. N’étant pas un grand spécialiste des pâtes levées, je prends conseil auprès d’amis boulangers, particulièrement sur la fabrication du levain. Comme le faisait ma grand-mère, je décide de mettre dans cette pâte de l’huile de noix et, pour la touche gourmande, des noix caramélisées au fond.

grenoisine

Il y a quelques mois, avec toujours en moi l’envie d’améliorer les choses, je reprends donc ma recette avec pour objectif, de bonifier la texture et la conservation. D’apporter encore plus de générosité et de gourmandise. Fabricant des panettones depuis de nombreuses années, je décide de mixer ces deux recettes. Je garde le levain, les noix et le miel de châtaignier de mon ancienne recette de Grenoisine et j’y rajoute les ingrédients du panettone. La touche gourmande qui consistait en une couche de noix mélangées à un caramel tendre dans le fond de la brioche se transforme elle, en noix et amandes lentement grillées et sablées au four dans un sirop. Concassées, elles sont ensuite ajoutées en quantité généreuse et mélangées à la pâte comme pour un St Genix. Du miel de châtaignier pour le goût et le moelleux, et quelques essais plus tard… une odeur de miel et de noix s’échappe du four. Elles sortent du four, nous les badigeonnons avec un sirop vanillé et nous les recouvrons d’éclats de noisette et de caramel. Elles repassent au four 2-3 minutes, puis patience avant la dégustation… D’apparence, la gourmandise est déjà là, les parfums font saliver et en bouche, tout ce que je recherchais : du goût, une texture très moelleuse, des éclats croquants d’amandes et des noix bien réparties et pas trop sucrés. L’envie d’y revenir immédiatement. Pari gagné !

Les anciens clients adhèrent et les nouveaux sont conquis. Comme quoi, il faut toujours savoir se remettre en question, reprendre ses recettes et tenter de les améliorer.

grenoisine-thierry-court

Laisser un commentaire